Sélectionner une page

5 choses à savoir sur les études d’art en France

15 Mar 2021

Attiré.e par les métiers de scénographe, réalisateur, styliste, graphiste, designer mobilier, violoniste, … ? Vous devrez vous diriger vers des études d’art.

Voici 5 choses à savoir sur les études d’art en France :

1. Plusieurs lieux de formation existent

Il existe plusieurs formations en art en France : celles proposées dans les écoles publiques, parmi lesquelles les Beaux-Arts, les Arts-Déco, l’École Nationale Supérieure de la Création Industrielle, l’École du Louvre, l’Institut National du Patrimoine, les conservatoires nationaux et les écoles nationales spécialisées en audiovisuel ; les formations en écoles privées, incluant les écoles de design, les écoles supérieures en musique, danse et théâtre, etc. ; et l’université.

Ce qui les distingue : le domaine de formation, le statut (public – privé), les débouchés (l’École Normale Supérieure par exemple mène aux métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur), le coût (qui peut être très élevé dans les écoles privées ; par ailleurs, des frais de fournitures sont à prévoir même dans les formations publiques) et la reconnaissance.

2. Les formations mènent à différents diplômes

Des formations en 2, 3 ou 5 ans (voire 6) :

2 ans pour les BTS et DMA (Diplôme des Métiers d’Art – Ebénisterie ou Lutherie).

3 ans pour le DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du Design), le DNA (Diplôme National d’Art) et la Licence Professionnelle.

5 ans pour le DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique), le DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués), les Masters et les Diplômes d´Écoles.

6 ans pour l’École Normale Supérieure Paris-Saclay qui forme aux métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur.

3. Les études d’Art sont sélectives

Contrairement à ce que peuvent penser certains, les études d’art sont sélectives. On y accède pour la plupart par concours, incluant généralement un entretien avec un jury, et dans certains cas, une ou plusieurs épreuves.

Il est possible de rentrer en école d’art après le bac, mais les élèves peuvent également passer par des classes préparatoires avant de présenter les concours :

  • Prépas Lettres options artistiques, pour préparer le concours design de l’ENS Paris-Saclay,
  • Prépas arts et design, en 2 ans, pour préparer le concours design de l’ENS Paris-Saclay, mais permettant aussi l’accès aux écoles d’art,
  • Prépas artistiques, publiques ou privées, en 1 an

Les inscriptions dans ces classes préparatoires se font pour le moment auprès des établissements, pendant l’année de Terminale.

4. Une large offre de formation aux arts de l’image est disponible

Les arts de l’image sont très variés : réalisation, photographie, son, scénario, animation, etc.

L’offre de formation à ces différents métiers s’élargit :

– 2 grandes écoles nationales supérieures, qui recrutent à Bac+2 :

  • La Fémis : centrée sur le cinéma et qui forme des cadreurs, chefs opérateurs, directeurs photos, scénaristes, monteurs ou réalisateurs.
  • Louis-Lumière (ENSLL) : prépare en plus à la photographie.

ENSP Arles : spécialité photographie.

ENSAD : forme des artistes concepteurs dans diverses spécialités dont le cinéma d’animation et la photo-vidéo.

– Écoles privées : entrée sur tests et entretien. L’évaluation porte sur la culture générale et le sens artistique. Un grand nombre d’écoles privées proposent des formations dans le domaine. Les 2 plus connues étant l’ESRA Paris (reconnue par l’État) et les Gobelins- École de l’image (école consulaire)

– Les écoles d’animation, parmi lesquelles Les Gobelins, Rubika, Georges Méliès, l’EMCA Angoulême. 1 école publique : l’EESI Poitiers

– L’université : pour la culture cinématographique. Licence puis master (exemple : licence Cinéma de l’université Panthéon Sorbonne Paris).

5. Les « attendus » pour intégrer une école d’art

Les bacheliers généraux peuvent se présenter aux concours des écoles supérieures d’art au même titre que les bacheliers professionnels et technologiques (en arts appliqués).
Il n’y a pas de spécialité à privilégier au lycée, mais la possibilité, pour les bacheliers généraux, de choisir une spécialité art ou une option artistique (3h par semaine).

Bien entendu les écoles d’art n’attendent pas de leurs futurs étudiants de maîtriser leur pratique. En revanche elles attendent une certaine culture générale artistique, un intérêt pour la création contemporaine et son actualité, une pratique en amateur (photographie, dessin, court-métrage, ou autres), et surtout une grande motivation.

Quel que soit le domaine artistique dans lequel vous souhaitez évoluer, le plus important restera votre motivation et votre intérêt pour la création.

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *